Mégalopolis

Mégalopolis - Ville et Cinéma

J’habite une mégapole depuis ma naissance et depuis ma naissance la ville m’habite ; depuis ma naissance la ville me dévore et je dévore la ville. Pour moi, elle n’est pas un objet mais une pratique, un mode d’être, un rythme, une respiration, une peau, une poétique.

Régine Robin nous fait ici partager son amour des grandes villes, ces villes monstres, mutantes, aux contours indécis. Infatigable et passionnée, elle les traverse, les parcourt, s’y attarde, s’y égare parfois. Dans ses déambulations, tout la fascine, l’authentique et le toc, les néons ou la lumière d’un couchant, le monumental comme l’atmosphère d’un coin de rue, la mélancolie d’un quartier déglingué et les rubans enchevêtrés des échangeurs routiers.

Nouvelle flâneuse de la postmodernité, l’auteure nous entraîne ainsi de Tokyo à New-York en passant par Londres, Los Angeles et Buenos Aires, dans des périples improbables et des circuits insolites. A Londres, la surprise est au bout de chaque ligne de métro, à Los Angeles, Harry Bosh, l’inspecteur de police des romans de Michael Connelly, est un guide imprévu, à Buenos Aires, la réalité rejoint la fiction des films de gangsters lors d’une tentative d’enlèvement à main armée. Car ces balades urbaines sont aussi des voyages entre imaginaire, cinéma et littérature.

Régine Robin est historienne, sociologue et écrivain. Elle est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages dont plusieurs romans, notamment La Quebecoite (1983), Berlin chantiers (2001) et Cybermigrances : traversées fugitives (2004).

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015