La Ville au Cinéma

Le cinématographe est contemporain de la grande métropole à la fin du XIXème siècle et exprime à merveille les nouvelles « valeurs » de la modernité portées par l’urbanisation planétaire. Le cinéma et la ville ont un destin intimement mêlé.

De la ville reconstruite dans les studios des débuts du cinéma à la ville virtuelle des logiciels des films d’anticipation à images numériques, en passant par l’écrasante quantité de films tournés dans les décors naturels, c’est un incroyable livre d’images de villes que nous offre le cinéma.

La Ville au Cinéma explore pour la première fois de façon systématique en langue française la représentation de la ville à l’écran. Plus de 85 auteurs, universitaires cinéphiles et critiques internationaux, ont rédigé cette « biographie croisée » de la ville et du cinéma. Cette encyclopédie est construite en cinq parties :

  1. Filmer, montrer, représenter
    Lumière, Décor, Histoire, Montage, Musique de film…
  2. Genres et écoles
    Film noir, Science-fiction, Banlieue, Western…
  3. Lieux et personnages
    30 courts textes personnels d’Aéroport à Voisinage
  4. Villes cinématographiques
    55 portraits d’Abidjan à Washington, en passant par Buenos Aires, New York, Taipei…
  5. 50 cinéastes urbains
    50 notices biographiques de Woody Allen à Wong Kar-wai.

De nombreux professionnels (architectes, urbanistes, paysagistes, concepteurs-lumière…) revendiquent l’influence du cinéma dans leur pratique. Ils considèrent, par exemple, que l’architecture et le cinéma possèdent certains points communs, comme l’image bien sûr, mais aussi le cadrage, la lumière, le montage ou encore le rythme. Des enseignants utilisent le cinéma afin d’expliquer à leurs élèves et étudiants ce qu’est l’ »espace », l’ »architecture », le « territoire », la « ville », l’ »urbain », à telle ou telle époque dans telle ou telle culture, pour tel ou tel cinéaste. C’est dire si tout un public composite trouvera dans cette encyclopédie de quoi satisfaire sa curiosité. L’ensemble allie la maniabilité d’une encyclopédie (ordre alphabétique à l’intérieur des parties, références bibliographiques et index) à la qualité d’écriture d’essais subjectifs et documentés.

Une telle entreprise éditoriale n’est envisageable que si la passion du cinéma qui anime les auteurs se nourrit du plaisir de vivre en ville ! Les deux directeurs de ce volume aiment le cinéma et la ville, la ville du cinéma et le cinéma des villes, et se complètent heureusement.

L’ouvrage est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication et la Direction de l’Architecture et du Patrimoine.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015