Atlas de New-York

New-York, à la croisée des réseaux économiques et culturels, incarne la toute-puissance de la ville globale. Première mégapole du monde dans les années 1950, elle n’a plus le monopole de la modernité face à la mégapole asiatique de Tokyo ou celle de Mexico, emblématique des nouveaux pays industrialisés.

Cet Atlas de New-York nous fait redécouvrir la métropole américaine à travers ses lieux mythiques : le Rockfeller Center, symbole du au commerce triomphant. Ellis Island, mémoire des migrants aujourd’hui regroupés dans de multiples quartiers ethniques parfois touristiques comme Little Italy ou Chinatown dans Manhattan, mais le plus souvent assez pauvres dans l’agglomération. Central Park, poumon de Manhattan, lieu alternatif des années 1980 et aujourd’hui touristique et récréatif sous l’œil des multiples caméras de surveillance. Et bien d’autres endroits encore.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015