« Home Sweet Home » au Forum des Images (Déc 2016 – Janvier 2017)

35786-prog-home-sweet-home

LA MAISON ET LA MORT

Il y a peu de maisons heureuses à l’écran. Dans le cinéma fantastique ou d’horreur, elles sécrètent d’affreux mystères (Poltergeist de Tobe Hooper, Psychose d’Alfred Hitchcock). Liées à la mort et aux fantômes (Beetlejuice de Tim Burton), aux terreurs enfantines (Les Autres d’Alejandro Amenábar), les maisons hantées incarnent aussi les angoisses de leurs habitants (Shining de Stanley Kubrick). Les intérieurs anxiogènes des films de Roman Polanski (Le Locataire, La Jeune Fille et la Mort ou Répulsion) sont les lieux de tous les dangers sans qu’on sache toujours s’il s’agit d’un complot ou de la paranoïa des personnages.

À DOUBLE TOUR

Quand les clefs de la maison sont entre les mains d’une seule personne, qui ferme la porte à double tour pour en séquestrer d’autres (Le Château de la pureté d’Arturo Ripstein), la maison devient prison (L’Obsédé de William Wyler). Pour ces prisonnières – car ce sont souvent des femmes -, tenues cachées, enfermées, « le château devient lieu de l’initiation et le seuil du monde invisible » (La Belle et la Bête de Jean Cocteau).

Une programmation élaborée par Muriel Dreyfus, avec Javier Martin. (Source : Forum des Images). Pour en savoir plus

Laisser un commentaire


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015