La Vie ailleurs

La Vie ailleurs - Ville et Cinéma

La Vie ailleurs se passe en banlieue, cela pourrait se passer dans tous ces lieux qu’on dit à la périphérie, mais à la périphérie de quoi ?

Sur les murs des appartements, se posent les fragments des rêves de ceux qui les occupent, papiers peints aux dessins de fleurs, ou à l’aspect de forêt, canevas de flamands roses, objets dérisoires et magnifiques de la sourde résistance qu’ils opposent à la fatalité. Sur les corps de ceux qui les occupent, se marque le souvenir des traumatismes et des blessures, des deuils et des arrachements à une vie ailleurs que leur parole continue à habiter, avec leurs espoirs…

Entre la fiction et le documentaire, entre l’histoire racontée par une narratrice d’un enfant qui aurait vécu là, dans une de ces cités laissées pour compte, et qui aurait rêvé de s’en échapper et la rencontre avec ceux qui continuent d’habiter ces lieux, ce film de David Teboul découvre un paysage complexe, imprévu, violent et poétique.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015