Koyaanisqatsi

Godfrey Reggio est un ancien séminariste qui a consacré quatorze années de sa vie au jeûne et à la prière.

Installé au Nouveau-Mexique dans les années soixante, il enseigne dans une école primaire, secondaire et à l’université. En 1963, il fait partie des créateurs de Young Citizens for Action, une association d’aide aux jeunes délinquants. Il est aussi co-fondateur de la Clinica de la Gente qui a permis à 12 000 personnes de Santa Fe de bénéficier d’une assistance médicale.
En 1972, il a été à l’origine de l’Institute for Regional Education de Santa Fe, association caritative consacrée au développement des médias, aux arts, à l’organisation de la société et à la recherche.

En 1974 et 1975, Godfrey Reggio bénéficie du soutien de l’American Civil Liberties Union pour organiser une campagne multimédia sur les violations du droit à la vie privée et l’utilisation de la technologie pour contrôler l’individu.

Entre 1975 et 1982, il tourne Koyaanisqatsi, premier volet de la Trilogie des Qatsi. Ce sera sa première collaboration avec le compositeur Philip Glass.

Ses autres films : Powaqqatsi (1988), Songlines (1989)Anima Mundi (1991)Evidence (1995)Naqoyqatsi (2002).

Le film a été montré dans le cadre du festival Ville et Cinéma sous forme d’un cinémix du groupe Radio Mentale.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015