I wish I knew (Histoires de Shanghai)

iwish1

Shanghai, fascinante mégalopole portuaire, a connu d’immenses bouleversements depuis 1930 : révolutions politiques et culturelles, assassinats, flux de population. 18 personnes se remémorent leurs vies dans cette cité en perpétuelle évolution, leurs expériences personnelles, comme 18 chapitres d’un roman.

Après des cours de peinture et l’écriture d’un roman en 1991, Jia Zhang-Ke se tourne vers le cinéma. Bouleversé par La Terre jaune de Chen Kaige, il entre au département littéraire de l’Académie du film de Pékin et étudie la théorie du cinéma. Il réalise des courts métrages via la la société qu’il a fondée, The Young Experimental Film group.
Son premier long métrage, Xiao Wu artisan pickpocket, est un film réaliste sur la Chine d’aujourd’hui réalisé avec de très faibles moyens. Ce film, comme les trois qui suivront, ne seront pas autorisés à être diffusé sur le territoire chinois.

 Suivront Platform, Plaisirs inconnusThe World (enfin autorisé par le gouvernement chinois et distribué dans son pays d’origine) puis Dong, un documentaire autour de la construction du barrage des Trois GorgesStill life ou encore Useless.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015