I am Josh Polonski’s brother

Issus d’une famille juive soudée, les trois frères Polonski, Ben, Abe et Josh, travaillent ensemble dans leur magasin de tissus du Lower East Side à New-York. Leur vie bascule lorsque Josh est brutalement abattu dans la rue devant Abe.
Déterminé à enquêter sur les circonstances de sa mort, ce dernier se retrouve plongé dans les bas quartiers de New York. La rencontre avec Jill (Meg Hartig), une call-girl, la présence oppressive de la famille, le conflit grandissant avec le frère aîné, les relations distantes avec sa femme déclenchent chez lui un désir de fuite vers l’inconnu.

Le film est est un hommage à Abraham Polonsky et à la série B des années 40. On y retrouve les thèmes chers au cinéaste (la judéité, la famille, le désir refoulé), son goût pour l’improvisation, ainsi que son acteur-fétiche Richard Edson, figure-culte de l’underground new-yorkais. Le film a été tourné en super 8.

I am Josh Polonski’s brother est aussi fragile et émouvant que son outil est antique. (…) Raphaël Nadjari esquisse un film captivant sous tous rapports.
Les Inrockuptibles

Un film d’exil en quelque sorte qui rend compte d’un monde qui se perd (la synagogue est désertée, les clubs de strip-tease sont sur le déclin) en s’appuyant d’une part sur une base de cinéma yiddish et de l’autre sur une iconographie américaine fortement marquée mais qui a également tendance à disparaître.
Raphaël Nadjari

Originaire de Marseille, Raphaël Nadjari étudie les arts plastiques à Strasbourg avant de travailler pour la télévision : il conçoit des génériques pour des émissions telles que La Marche du siècle, et signe en 1997 le scénario du téléfilm P’tit bleu.
Même s’il ne parle pas un mot d’anglais, ce fan de cinéma américain indépendant décide ensuite de partir aux États-Unis, où il tourne le court-métrage Snow Bird en 1998.
Installé à New York, Raphaël Nadjari réalise les longs-métrages The Shade, puis I am Josh Polonski’s brother et Apartment #5C. Ainsi s’achève sa trilogie américaine, puisque Raphaël Nadjari tourne son prochain film à Tel-Aviv.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015