Jewish Connection (Holy Rollers)

A la fin des années 90, un million de pilules d’ecstasy ont été acheminées d’Amsterdam à New-York par des Juifs orthodoxes recrutés à leur insu. Sam Gold, 20 ans, est l’un d’entre eux.
Refusant la voie stricte et balisée que sa famille lui a déjà tracée, il accepte sans hésiter quand son voisin Yosef lui propose de faire passer des « médicaments » contre rémunération. Mais Sam comprend vite la vraie nature du trafic et se laisse happer par le gain de l’argent facile, embarquer dans la spirale des nuits sans fin de Manhattan à Amsterdam, et envoûter par Rachel, la petite amie de son patron.

D’origine new-yorkaise, Kevin Asch navigue depuis ses débuts en tant que producteur/réalisateur dans l’industrie du cinéma indépendant. Né à Great Neck, dans l’État de New York, Kevin Asch grandit dans la communauté juive new-yorkaise, animé du fervent désir de réaliser des films. Diplômé de la School of Visual Arts, il se lance dans la production et la réalisation de projets au sein du studio indépendant The Shooting Gallery. Ce n’est pourtant qu’avec le succès de son court-métrage Characters (2005) qu’il se voit proposé le scénario de ce qui deviendra Jewish Connection. Le film est sélectionné au festival de Sundance en 2010 et au festival de Deauville la même année où il reçoit le Prix de la Révélation.

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015