Festival Ecrans Urbains (2018 – Lausanne)

007_ecran_urbain-12

© Carine Roth / Cinémathèque suisse

Du mardi 27 février au dimanche 4 mars 2018, la CUB, nouvelle fondation lausannoise dédiée à l’architecture, l’ingénierie, l’urbanisme, le patrimoine et le paysage, s’associe avec la Cinémathèque suisse et la revue Tracés pour présenter Ecrans urbains, une programmation originale de films contemporains autour de la ville. Six journées de projections, de rencontres et de débats programmées par Aldo Bearzatto et Hervé Bougon.

Au total, plus de 30 films dont 15 en « Première Suisse », une installation, une dizaine de rencontres, un Cinémix (clôture), un focus « Chine en mutations ». Environ 2000 spectateurs sur cette première édition (600 pour l’ouverture). Ecrans Urbains_programme_web

008_ecran_urbain-14

Soirée d’ouverture au Capitole – Blade Runner Ultimate Director’s Cut. © Carine Roth / Cinémathèque suisse

Ecrans urbains est une rencontre cinématographique dédiée à la ville. Cette édition a pour thème «Les mutations de la ville» et se déroulera dans plusieurs salles de Lausanne (Casino de Montbenon, Zinéma, Forum d’architectures, Capitole et Théâtre de Vidy).

A travers fictions et documentaires, pour la majorité inédits en Suisse, Ecrans urbains propose de dresser un vaste panorama des enjeux auxquels les villes d’aujourd’hui sont confrontées. Un parcours cinématographique où la gentrification des centres urbains (I am Gentrification. Confessions of a Scoundrel) amènent à l’exclusion de populations modestes (Derniers jours à ShibatiCity for saleFavela Olímpica). Certaines villes sont au bord de la faillite économique (Bricks), d’autres s’enlisent dans l’indigence post-crash après avoir accueilli des jeux olympiques (Park). Les lumières de la ville attirent toujours une population pauvre prête à tout pour s’en sortir (Diamond IslandArgent amerLes Chiens errants) ou pour échapper à une guerre qui la ramène à une triste condition d’esclave moderne (Taste of Cement). Des contextes différents, qui génèrent parfois des problématiques similaires.

Comment restituer cinématographiquement ces mutations urbaines? Comment faire le récit croisé d’un lieu et de ceux qui l’ont modelé? Comment reconstruire et se reconstruire? Autant de questions qui seront débattues lors de rencontres et d’échanges avec les réalisateurs et des spécialistes de la ville.

018_ecran_urbain-31

Soirée d’ouverture au Capitole (Lausanne). De gauche à droite : Chicca Bergonzi (Cinémathèque Suisse), Eligio Novello (CUB), Christophe Catasaros (Revue Tracés), Hervé Bougon et Aldo Bearzatto (Programmateurs et coordinateurs Ecrans Urbains). © Carine Roth / Cinémathèque suisse

011_ecran_urbain-20

© Carine Roth / Cinémathèque suisse

006_ecran_urbain-11

© Carine Roth / Cinémathèque suisse

 

 

 

Festival Ville et Cinéma de la Maison de l'Architecture en Ile de France : «Intimité», du 23 au 26 juin 2015